Ananas : l’histoire d’un fruit unique

histoire ananas

Pays exotiques, soleil, plage, cocktails : l’ananas évoque de nombreuses images synonymes de voyage, d’évasion et de saveur. Mais connaissez-vous l’histoire de ce fruit si apprécié par les enfants et les plus grands ? Avec nous, partez à la découverte de l’ananas et vivez un petit moment ensoleillé, tropical et dépaysant !

L’histoire de l’ananas, une longue aventure !

Un parfum et un goût des îles qui embaument vos rafraîchissements d’été ou vos plats tropicaux : l’ananas est la vedette des boissons, des desserts ou des plats sucrés-salés qui fleurent bon l’exotisme. S’il est l’un des fruits les plus populaires dans le monde, ce n’est pas sans raison. Depuis l’époque du colonialisme européen, l’ananas a définitivement acquis une grande renommée.

Le terme « ananas » est issu des langues amérindiennes tupi-guarani et provient de l’expression « naná naná », qui peut être traduite par « excellent parfum » ou « parfum des parfums ». Un nom qui dit tout, et ce n’est pas tout : l’ananas est également appelé « roi des fruits » ou « fruit de la princesse ». Pourquoi ? Voici les origines de l’ananas, ce fruit coloré qui a ravi et charmera sans doute toujours de nombreuses personnes !

Christophe Colomb : l’Amérique… et la découverte de l’ananas

1492 : Christophe Colomb débarque en Amérique et explore le continent. Un an après, sur les terres de la Guadeloupe, il fait la découverte de l’ananas.

« Il a la forme d’une pomme de pin, mais il est deux fois plus gros, et son goût est excellent. On peut le couper à l’aide d’un couteau, comme un navet, et il paraît très sain. »
Christophe Colomb

Le navigateur goûte avec délectation à ce fruit, qui était un « cadeau de bienvenue » pour les marins ou les voyageurs autochtones : le goût sucré permettait de pallier et d’adoucir la senteur du sel marin. À cette époque, la coutume des Guadeloupéens était même de suspendre des tranches d’ananas à la porte de leur habitat : une marque d’hospitalité, qui caractérise les origines de l’ananas.

Ensuite ? Un voyage à travers plusieurs pays

Durant les années et les siècles qui suivent, l’histoire de l’ananas se poursuit de manière très mouvementée !

Des régions d’Amérique tropicale, il débarque en Martinique au XVIe siècle. 100 ans plus tard, le père Jean-Baptiste Du Tertre, homme d’église et botaniste français, célèbre les qualités de ce fruit et ponctue davantage l’histoire de l’ananas. Grâce à sa prestance, à son aspect esthétique et surtout à sa couronne de feuilles qui surmonte de belles fleurs bleues éphémères, l’ananas est désormais baptisé « le roi des fruits ».

Toujours au XVIIe siècle et selon un tableau du peintre hollandais Hendrick Danckerts, le roi d’Angleterre Charles II reçoit des mains de son jardinier John Rose le premier ananas cultivé dans son pays. L’histoire de l’ananas évolue encore un peu plus. On lui donne un nouveau nom : « pine apple », car l’écorce de l’ananas fait immanquablement penser à une pomme de pin !

XVIIIe siècle : l’histoire de l’ananas en France

Il y a plus de 300 ans, le « fruit des rois » n’a pas fini de fasciner la cour française. En Île-de-France, à Choisy-le-Roi, Louis XV fait une demande pressante à ses jardiniers : lancer une culture d’ananas dans les serres de son château. Louis le Normand, le responsable du potager royal, réussit avec brio à faire pousser ce fruit en France. Un succès de plus, qui marque définitivement les origines de l’ananas dans notre pays.

Et aujourd’hui ?

Depuis, l’histoire de l’ananas ne fait que grandir. Si ce fruit était à l’origine apprécié pour son goût, il est actuellement une très grande source d’inspiration pour de nombreux créateurs, dont les produits font fureur auprès d’innombrables personnes.

Décoration, accessoires, bijoux ou vêtements : l’ananas trouve sa place partout, dans chaque pièce de la maison et sur vous, de manière moderne et naturelle. Il donne l’impression d’être en vacances d’été tout au long de l’année.

L’histoire de l’ananas est sans doute loin d’être terminée !

Laisser un commentaire